Le départ de Draghi complique l'évolution du discours de la BCE

Par
Certains responsables de la Banque centrale européenne (BCE) sont réticents à l'idée de modifier le discours de l'institution sur l'évolution future des taux d'intérêt car cela risquerait de lier les mains du prochain président de l'institution avant même sa nomination, a-t-on appris de quatre sources proches du dossier.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

FRANCFORT (Reuters) - Certains responsables de la Banque centrale européenne (BCE) sont réticents à l'idée de modifier le discours de l'institution sur l'évolution future des taux d'intérêt car cela risquerait de lier les mains du prochain président de l'institution avant même sa nomination, a-t-on appris de quatre sources proches du dossier.