Diesel et Brexit plombent le marché automobile britannique

Par
Les immatriculations de voitures neuves en Grande-Bretagne ont reculé de 6,9% sur les 11 premiers mois de l'année par rapport à la même période 2017, selon les données publiées mercredi par la SMMT (Society of Motor Manufacturers and Traders), qui évoque le risque d'un Brexit sans accord, une offre perturbée par des normes antipollution plus strictes et une baisse à deux chiffres des ventes de véhicules diesel.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

LONDRES (Reuters) - Les immatriculations de voitures neuves en Grande-Bretagne ont reculé de 6,9% sur les 11 premiers mois de l'année par rapport à la même période 2017, selon les données publiées mercredi par la SMMT (Society of Motor Manufacturers and Traders), qui évoque le risque d'un Brexit sans accord, une offre perturbée par des normes antipollution plus strictes et une baisse à deux chiffres des ventes de véhicules diesel.