Livret A: tractations en coulisse pour une baisse historique

Par

Selon nos informations, le gouverneur de la Banque de France veut proposer au gouvernement d'abaisser le taux de rémunération du livret A à 0,50 %, un niveau sans précédent depuis 1818. De nombreux arguments plaident contre cette solution.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Des tractations en coulisse ont commencé entre les sommets de l’État et le gouverneur de la Banque de France pour décider s’il serait opportun d’abaisser au 1er août prochain à 0,5 % le taux de rémunération du livret A, ce qui constituerait son taux le plus bas depuis sa création en 1818. Selon nos informations, le gouverneur de la Banque de France, François Villeroy de Galhau, devrait en effet faire cette recommandation choc, qui pénaliserait lourdement l’épargne populaire en même temps que le financement du logement social et celui des infrastructures publiques. Jamais en retard d’une réforme qui prend à rebrousse-poil les électeurs de gauche, le gouvernement, lui, n’a pas encore fixé sa religion.