Crise: l'Europe en pleine confusion

Par
Alors que la crise financière redouble et gagne l'Italie et l'Espagne, la principale préoccupation de la BCE est officiellement de combattre l'inflation dans la zone euro. En coulisses, gouvernements et banquiers européens se disputent, cherchant à se repasser le mistigri de la dette grecque. Une semaine après le vote du Parlement, le plan de sauvetage de la Grèce n'est nulle part.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Même s'il tentait de faire bonne figure, le président de la Banque centrale européenne, Jean-Claude Trichet, avait des allures de général en pleine déroute, lors de sa conférence de presse mensuelle jeudi. Depuis dix-huit mois, toutes ses lignes de défense sont enfoncées une à une. La crise de l'euro, qui devait se régler à coups de plan d'austérité et de largesses monétaires pour le système financier, est plus grave que jamais. Après la Grèce, l'Irlande, le Portugal, la contagion gagne l'Espagne et l'Italie.