FagorBrandt: 3 000 emplois visés, et un micmac irlandais à la clé

Par

3 000 emplois et quatre marques d'électroménager grand public sont en jeu. FagorBrandt, filiale du groupe espagnol Fagor, est placée en redressement judiciaire. Et les repreneurs potentiels devront composer avec un tour de passe-passe fiscal irlandais.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Et maintenant, FagorBrandt. La litanie des entreprises en difficulté continue, en cet automne particulièrement maussade sur le front de l’emploi. En 2012, on aura retenu les licenciements annoncés chez PSA, Sanofi ou Fralib. En cette fin 2013, les noms des sociétés en danger s’accumulent toujours plus vite. Doux, Gad, Tilly-Sabco, Marine Harvest en Bretagne, mais aussi Arc international, Alcatel, La Redoute… On recense plus de mille plans sociaux en cours, et depuis l’arrivée de François Hollande au pouvoir, ce sont 15 000 emplois qui ont été supprimés dans ce cadre, a reconnu ce vendredi dans Libération le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg.