Patrick Artus, le «dieu vivant» de Natixis, et les «galériennes»

Par

Patrick Artus est l’un des économistes préférés des grands médias. À la banque Natixis, où il travaille, l’image qu’il donne n’est pas la même : les « galériennes » qui travaillent dans son service sont en « souffrance extrême », estime un procès-verbal du CHSCT.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Visiblement, il y a du docteur Jekyll et du M. Hyde dans Patrick Artus. Très connu dans la communauté des économistes français, chouchou de la plupart des médias français mainstream, l’expert suscite des regards plus contrastés au sein de la banque Natixis, dont il est le chef économiste. C’est du moins ce que suggère la lecture du procès-verbal de la réunion plénière du comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) de la banque, en date du 14 mars 2019.