Sarkozy veut placer au plus tôt Bompard à la tête de France Télévisions

Par
Selon nos informations, Nicolas Sarkozy a décidé d'annoncer rapidement qu'il compte nommer Alexandre Bompard à la présidence de France Télévisions. Le chef de l'Etat cherche à déstabiliser l'actuel président du groupe, Patrick de Carolis, dont le mandat ne prend fin qu'au mois d'août. Alexandre Bompard, patron d'Europe 1, est un proche du chef de l'Etat, mais aussi d'Alain Minc et de Stéphane Courbit, qui sont au centre de la polémique autour de la privatisation de la régie publicitaire de France Télévisions.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Nicolas Sarkozy a décidé de porter rapidement Alexandre Bompard à la présidence de France Télévisions. L'annonce risque de causer une très violente controverse pour une triple raison. Parce que le chef de l'Etat cherche visiblement à déstabiliser l'actuel président du groupe public, Patrick de Carolis, dont le mandat pourtant ne prend fin que dans le courant du mois d'août. Parce qu'il use ainsi pour la première fois du pouvoir qu'il s'est arrogé de nommer lui-même les patrons de l'audiovisuel public, en lieu et place du Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA). Et puis surtout parce que Alexandre Bompard, qui est actuellement le patron d'Europe 1, est un proche du chef de l'Etat, mais aussi un ami tout à la fois d'Alain Minc et de Stéphane Courbit, qui sont tous deux au centre de la polémique autour de la privatisation de la régie publicitaire de France Télévisions.