Les banques, championnes de l'opacité

Par

Les multinationales continuent à alimenter la corruption dans le monde, note Transparency international. Les banques apparaissent comme les moins transparentes. Une fondation britannique révèle le poids du lobbying bancaire à la City : l’an dernier, il a dépensé plus de 100 millions d’euros.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

On s’en doutait. Mais le rapport de Transparency international publié ce 10 juillet sur les pratiques des très grands groupes ne laisse plus l’ombre d’une illusion : peu de choses ont changé au cours des dernières années, malgré la crise. Les multinationales restent encore trop souvent des boîtes noires.