Les robots menacent moins le travail que la crise du capitalisme

Par

Dans un ouvrage paru à l’automne 2020 en anglais, l’historien de l’économie Aaron Benanav déconstruit l’idée que les technologies vont rendre le travail obsolète. Mais la réalité qu’il décrit, celle d’un capitalisme à bout de souffle, n’est pas plus réjouissante.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Quel avenir pour le travail ? Cette question occupe les esprits depuis désormais plusieurs années. Avec la montée d’un discours qui peu à peu devient hégémonique : le travail deviendrait une rareté en raison des avancées technologiques. L’enjeu serait donc de permettre aux populations et aux économies de survivre à cette absence chronique de travail.