Naissance d’un nouveau numéro deux de l’aéronautique aux États-Unis

United Technologies, d’une capitalisation de 114 milliards de dollars, fusionne avec Raytheon, valorisé à 52 milliards de dollars.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Avec une discrétion exemplaire, deux géants américains de l’armement et de l’aéronautique ont négocié leur fusion pendant des mois. United Technologies, conglomérat leader dans la motorisation d’avions civils et militaires avec sa filiale Pratt & Whitney, mais aussi dans l’électronique aéronautique embarquée depuis son rachat de Rockwell Collins l’an dernier, se marie avec Raytheon, fabricant des missiles Patriot et Tomahawk, ainsi que de systèmes de radars et d’électronique de combat.