Les licenciements chez Mory Ducros invalidés par la justice

Par

Le tribunal administratif de Cergy-Pontoise a jugé que l'administration n'aurait pas dû valider le plan de 2 800 licenciements engagé en mars. Les salariés ne retrouveront pas leur emploi, mais peuvent réclamer de grosses indemnités aux prud'hommes. Une victoire inespérée.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

En donnant son agrément au plan de licenciements massifs chez Mory Ducros, l’administration n’a pas bien fait son travail. C’est la décision qu’a rendue le tribunal administratif de Cergy-Pontoise ce vendredi 11 juillet. Un jugement inespéré pour la CGT, la CFDT, la CFE-CGC et plusieurs centaines de salariés en cours de licenciement, qui avaient attaqué lundi 7 juillet l’agrément accordé en mars au plan par la Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi (Direccte).