Le projet EuropaCity, un mirage aux emplois

Par

Pour défendre l’utilité sociale d’EuropaCity, son projet de centre commercial et de loisirs dans le Val-d'Oise, le groupe Auchan promet de créer des milliers d’emplois. Ses chiffres reposent sur des hypothèses fantaisistes au regard de la réalité des grands chantiers de BTP et des centres commerciaux.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’important, c’est l’emploi. Enfin, en théorie. Pour défendre l’utilité sociale d’EuropaCity, son projet de centre commercial doublé d’activités de loisirs dans le triangle de Gonesse (95), Immochan, filiale du groupe Auchan, met en avant un argument principal : créer une offre de travail sur un territoire touché par un fort chômage : 13 % et 11 % respectivement en Seine-Saint-Denis et dans le Val-d’Oise, mais 40 % et 37 % pour le chômage de longue durée. C’est le sujet de l’atelier thématique qui doit se tenir mardi 12 avril à Villiers-le-Bel, dans le cadre du débat public sur l’un des plus gros projets d’aménagement de l’Île-de-France (230 000 m2 de commerces, une piste de ski, des espaces culturels sur 80 hectares, plus de 3 milliards d’euros d’investissements).