Une économie et une société forgées dans l’épreuve

Par
Le Japon a fait preuve dans le passé d'une étonnante capacité à affronter des chocs externes, naturels ou non. Une population vieillissante et une économie affaiblie ont-elles toujours la même résilience? Analyse.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le Japon a une longue histoire de résistance aux chocs exogènes. D'abord ceux portés par une nature particulièrement violente: perché au bord d'une gigantesque fosse sous-marine, aux marges de la masse continentale eurasiatique, cet archipel volcanique (le Fujisan, symbole national, se tient tranquille depuis 1708) est constamment secoué et ravagé par les tremblements de terre, tsunamis (un mot japonais), cyclones (plusieurs de grande intensité chaque année), inondations catastrophiques et autres glissements de terrain.