PMU: le patron s’enrichit, les salariés trinquent

Par

Si les salariés du PMU, sous la tutelle des ministères du budget et de l’agriculture, souffrent de la crise sanitaire, le directeur général, Cyril Linette, profite de rémunérations colossales, proches de 800 000 euros par an. Son contrat prévoit un parachute doré avoisinant le million d’euros.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est une information qui risque de faire beaucoup de bruit dans le milieu des courses hippiques, mais qui est d’intérêt public puisqu’elle concerne une entreprise placée sous la tutelle du ministère du budget et de celui de l’agriculture : le directeur général du PMU, Cyril Linette, profite de rémunérations colossales. L’entreprise traverse pourtant une passe difficile à cause de la crise sanitaire et supprime massivement des emplois, et toute la filière est très éprouvée par les confinements à répétition.