Bruno Le Maire dicte sa «feuille de route» à la Caisse des dépôts

Par

Bruno Le Maire a adressé une « feuille de route » au nouveau patron de la Caisse des dépôts. L'initiative ne peut faire que polémique : d’abord parce que le ministre de l’économie viole le statut d’autonomie dont jouit l’institution depuis deux siècles ; ensuite parce qu’il la presse d’engager un vaste plan de privatisations.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le ministre de l’économie, Bruno Le Maire, a pris le 15 décembre une initiative qui risque de déclencher une vive polémique : il a adressé au nouveau directeur général de la Caisse des dépôts et consignations (CDC), Éric Lombard, un courrier dans lequel il lui fixe ce qu’il appelle lui-même une « feuille de route » pour la durée de son mandat. Cette initiative risque d’attiser une très vive controverse pour au moins deux raisons : d’abord parce que le ministre de l’économie viole le statut d’autonomie dont jouit l’institution depuis sa création, en 1816 ; ensuite parce qu’il la presse d’engager un vaste plan de privatisations.