Les ordonnances permettent à PSA de réduire le coût salarial

Par

C’est un effet de la réforme du code du travail par ordonnances : les syndicats de PSA Vesoul – sauf la CGT – ont signé un des premiers « accords de performance collective », qui permet à la direction d'augmenter le temps de travail de 8 % contre une hausse de rémunération de seulement 3,1 %.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Une nouvelle mesure permise par les ordonnances réformant le droit du travail entre en scène, de manière spectaculaire. Jeudi 14 juin au soir, la majorité des syndicats du site de Vesoul de PSA ont signé un accord pour augmenter leur temps de travail, sans toucher l’intégralité de la hausse de salaire qu’ils auraient pu attendre. L’accord prévoit que les 2 500 salariés du constructeur automobile sur le site, ainsi que les quelque 500 sous-traitants, augmenteront leur temps de travail de près de 8 %, passant de 35 heures hebdomadaires à 37 h 45. En contrepartie, ils n’obtiennent qu’une hausse de salaire de 3,1 %.