Le «consensus de Paris», nouveau concept creux du macronisme

Par

Emmanuel Macron défend l’idée d’un nouveau consensus dit de Paris pour rénover le capitalisme. Mais la France n’est, semble-t-il, pas concernée par cette doctrine.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Dans son long entretien avec la revue en ligne Grand Continent publié lundi, le président français Emmanuel Macron a tenté de définir sa nouvelle doctrine géopolitique. Mais il s’est aussi hasardé à définir un nouveau paradigme économique censé remplacer le néolibéralisme vacillant : le « consensus de Paris ». Un concept qui mérite qu’on l’examine en détail, tant il pourrait être désormais le mantra du discours du président, sinon de sa politique, en vue de l’élection présidentielle de 2022.