Didier Migaud, le premier président de la Cour des comptes, s'est spécialisé dans les ballons d'essai. Cet ancien député PS, nommé par Nicolas Sarkozy à la tête de la Cour des comptes, se défend d'agir de concert avec le pouvoir socialiste et proclame son indépendance. Depuis le 6 mai 2012, le gouvernement a pourtant calé son tempo sur les rapports de l'institution et les interventions médiatiques de son président.