La justice annule la sanction contre deux militants CGT du ministère du travail

Par

Mornia Labssi et Thomas Dessalles avaient écopé d’un blâme pour avoir participé à une action de soutien aux sans-papiers dans les locaux de l’administration. Le tribunal administratif a annulé les blâmes, décidés sur le fondement de « faits matériellement inexacts ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le ministère du travail a eu tort de sanctionner en octobre 2017 Mornia Labssi et Thomas Dessalles, deux de ses agents, militants CGT, pour leur participation à une action de collectifs de sans-papiers dans les locaux de la Direccte d’Île-de-France, à Aubervilliers, en juillet de la même année. Le 11 avril dernier, le tribunal administratif de Paris a annulé le blâme qui avait été infligé aux deux agents.