Mediator, le médicament scandale de Servier

Par

Pourquoi a-t-il fallu plus de dix ans pour interdire le Mediator? Malgré les nombreuses alertes dès la fin des années 1990, malgré son retrait en Espagne dès 2003, ce médicament vedette du laboratoire Servier (1 milliard d'euros de chiffre d'affaires à lui seul!) a continué à être prescrit à des centaines de milliers de patients. En cause, le rôle de l'Agence de sécurité sanitaire, accusée d'avoir laissé prospérer le scandale.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C'est l'histoire d'un médicament qui a procuré à son fabricant un chiffre d'affaires de 1 milliard d'euros bien qu'il ait rendu malades ou tué plus de patients qu'il n'en a guéri ! Le Mediator, mis sur le marché en 1976, était l'un des produits phare des laboratoires Servier, deuxième groupe pharmaceutique français. Indiqué comme «adjuvant au régime chez les diabétiques en surcharge pondérale», il n'a jamais fait la preuve de son efficacité dans le traitement du diabète. Il a pourtant été régulièrement consommé par 200.000 à 300.000 patients par an, occupant le 44e rang des ventes de médicaments, juste après la Ventoline.