Quand le Liechtenstein se porte garant de Monaco!

Par

La principauté de Monaco vient d'annoncer triomphalement qu'elle allait sortir de la liste des pays suspects de l'OCDE. Pour cela, elle a passé des conventions fiscales et judiciaires avec seize pays. Mais parmi les signataires qui se portent garants de la nouvelle vertu de Monaco, on retrouve l'Andorre, les Bahamas, le Liechtenstein, le Luxembourg, Samoa, Saint-Marin et Saint-Kitts! «Des territoires dont la réputation n'est plus à faire», ironise l'ONG Oxfam. Parti pris sur ces paradis fiscaux qui se portent garants les uns des autres.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La pression internationale sur les paradis fiscaux, en apparence, porte ses fruits. Trois jours après le sommet du G-20 de Londres en avril, l'OCDE, qui dresse la liste des pays « non coopératifs » pour le compte de la communauté internationale, annonçait triomphalement que la lutte contre les paradis fiscaux était en train de réussir. Il ne restait plus alors que quatre pays – le Costa Rica, la Malaisie, l'Uruguay et les Philippines – à ne pas avoir pris des engagements de collaboration avec les autorités fiscales et judiciaires des autres pays.