mot de passe oublié
Soutien

Construisez avec nous l'indépendance de Mediapart

Souscrivez à notre offre d'abonnement : 9€/mois + 1 film en VOD offert

ABONNEZ-VOUS
Mediapart dim. 14 févr. 2016 14/2/2016 Édition du matin

Des villes de banlieue dénoncent une surfacturation de l’électricité

21 décembre 2012 | Par Jade Lindgaard

Plusieurs centaines de millions d’euros seraient surfacturés chaque année aux usagers de l’électricité, selon les estimations du Sipperec, un syndicat de communes franciliennes. Le Conseil d’État vient de leur donner en partie raison, en annulant les tarifs d’utilisation des réseaux publics d’électricité (Turpe), qui représentent un tiers de la facture des Français.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le prix de l’électricité augmentera de 2,5 % en moyenne le 1er janvier, a annoncé le ministère de l’écologie à la veille des fêtes de fin d’année. C’est la conséquence mécanique de l’augmentation de la Contribution au service public de l'électricité (CSPE), une taxe qui finance les tarifs sociaux, les énergies renouvelables, la cogénération et la péréquation avec l’outre-mer. La commission de régulation de l’énergie (CRE) pointe régulièrement la sous-évaluation de la CSPE, trop faible pour financer tous ces besoins. Le manque à gagner pour EDF pourrait, selon l'électricien, représenter jusqu’à 2 milliards d’euros.