Les choix économiques expliquent les difficultés politiques de Macron

Par

En choisissant de donner la priorité à la consolidation budgétaire, Emmanuel Macron a modifié la logique de son programme économique et s’est aliéné une partie de l’opinion. Les efforts pour tenter de sauver la face d’une politique du « ni droite, ni gauche » ont achevé d’affaiblir sa position.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Plus de 100 jours après son entrée à l’Élysée, la politique économique d’Emmanuel Macron commence à prendre forme… Et le président de la République rencontre ses premiers problèmes, financiers, économiques et politiques. Dans les jours qui ont suivi le second tour des élections législatives, le 18 juin, un tournant de rupture avec le programme du candidat Macron a été engagé. Il s’est achevé vers le 10 juillet avec trois priorités : la consolidation budgétaire, les baisses d’impôts et les « réformes structurelles ». Cette redéfinition s’est accompagnée d'un affaiblissement inédit et prononcé du sentiment positif qui entourait le début du quinquennat.