Prime pour les travailleurs précaires: la grande désillusion

Par

L’aide d’urgence destinée aux travailleurs précaires et pouvant atteindre 900 euros, a été prolongée de trois mois. Les premiers versements ont été effectués mais beaucoup de ceux qui espéraient en bénéficier n'y ont en réalité pas droit, ou à peine. La pagaille est totale, et les agents de Pôle emploi en subissent les conséquences.  

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

«Quand j’ai vu le montant, j’ai éclaté de rire. » Marie, 21 ans, a reçu mi-février « l’aide exceptionnelle accordée aux travailleurs précaires »Montant crédité sur son compte : 18,60 euros. Quelques jours plus tôt, la jeune femme avait été informée, par Pôle emploi, qu’elle était éligible à l’aide d’urgence, débloquée par le gouvernement.