Air France: un plan de sauvetage colossal et incohérent

Par

Le gouvernement veut apporter 7 milliards d’euros à la compagnie aérienne. Un plan qui vise surtout à nationaliser provisoirement les déficits. Les questions stratégiques de long terme, notamment environnementales, sont balayées au profit des intérêts à court terme des actionnaires.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Cela fait plusieurs jours que le ministre des finances Bruno Le Maire court micros et caméras pour annoncer que l’État utilisera tous les moyens nécessaires, aussi coûteux soient-ils, pour sauver Air France. Alors que presque tous les avions sont cloués au sol à cause de la pandémie, le plan de sauvetage qui est en gestation risque pourtant de créer la surprise par son ampleur encore plus spectaculaire que prévu. Il pourrait en effet atteindre la somme exorbitante de 7 milliards d’euros, soulevant une cascade de questions portant sur sa cohérence.