VW songe à réclamer des dommages à Winterkorn

Par
Volkswagen se demande sérieusement s'il faut réclamer des dommages et intérêts à l'ex-président du directoire Martin Winterkorn, qui dirigeait le constructeur lorsqu'a éclaté le scandale des tests d'émissions faussés aux Etats-Unis en septembre 2015, a déclaré Stephan Weil, membre du conseil de surveillance, au Süddeutsche Zeitung.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

FRANCFORT (Reuters) - Volkswagen se demande sérieusement s'il faut réclamer des dommages et intérêts à l'ex-président du directoire Martin Winterkorn, qui dirigeait le constructeur lorsqu'a éclaté le scandale des tests d'émissions faussés aux Etats-Unis en septembre 2015, a déclaré Stephan Weil, membre du conseil de surveillance, au Süddeutsche Zeitung.