Brexit/Grande-Bretagne: Le transport aérien menacé faute d'accord provisoire

Par

Les aéroports britanniques pourraient voir le nombre de passagers chuter d'un maximum de 40% si Londres ne conclut pas un accord provisoire avec l'Union européenne d'ici octobre 2018, selon un rapport sectoriel auquel Reuters a eu accès mardi.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

LONDRES (Reuters) - Les aéroports britanniques pourraient voir le nombre de passagers chuter d'un maximum de 40% si Londres ne conclut pas un accord provisoire avec l'Union européenne d'ici octobre 2018, selon un rapport sectoriel auquel Reuters a eu accès mardi.