Hollande promet au moins deux ans de rigueur

Par

Le président de la République a réagi samedi, depuis le Salon de l'agriculture, aux prévisions de déficit de la Commission européenne. Il maintient l'objectif d'un déficit nul en 2017 et promet de « nouvelles économies dans tous les budgets », une réforme des retraites et des prestations familiales en 2014.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La conférence de presse a été organisée à la dernière minute. Jusqu'ici silencieux, François Hollande a dû réagir samedi, depuis le Salon de l'agriculture, aux prévisions alarmistes de la Commission européenne publiées la veille. Elle pronostique un déficit de 3,7 % cette année, bien au-delà de l'objectif de 3 %, et une croissance quasi-nulle à 0,1 %, là encore très loin des espoirs du président de la République, qui promettait 0,8 %. Résultat : malgré l'effondrement de l'économie européenne, l'exécutif « garde le cap », selon l'expression maintes fois utilisée par Jean-Marc Ayrault.