Le jour où France Télécom a lancé son «crash programme»

Par

20 octobre 2006. Devant des cadres supérieurs, Didier Lombard et les dirigeants de France Télécom annoncent l'accélération de la restructuration de l'entreprise. Mediapart et Santé & Travail s'en sont procuré le compte-rendu. Les propos sont crus, brutaux, martiaux parfois. Relire ce document trois ans et 34 suicides plus tard fait frémir : la tragédie est annoncée... Une enquête de Mathieu Magnaudeix et François Desriaux, rédacteur en chef de Santé & Travail.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C'est un document que beaucoup, à France Télécom, ont oublié: un compte-rendu, très précis, de 18 pages (répétitions et maladresses syntaxiques comprises) d'une réunion de cadres supérieurs de l'entreprise avec l'état-major, le 20 octobre 2006. Ce texte, retrouvé par Mediapart et Santé & Travail, correspond en tous points au compte-rendu mis en ligne à l'époque par le syndicat Sud.