Les salariés de SoLocal (ex-Pages jaunes) espéraient en avoir fini avec la guerre financière qui mine leur entreprise depuis des mois. Ils sont en train de découvrir qu'elle se poursuit par d’autres moyens.