Foot et cryptomonnaie : le cocktail hyper spéculatif de Sorare, start-up française en vue

Grâce à un mélange de paris sportifs et d’achats-ventes en cryptomonnaie d’images numériques de footballeurs, Sorare est devenue l’étendard de la « French Tech ». Elle préfigure une nouvelle ère du Web, fondée sur la financiarisation. Avec des risques inédits.

Erwan Manac'h

25 juillet 2022 à 09h27

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Combien êtes-vous prêt·e à dépenser pour devenir propriétaire d’une image numérique de votre footballeur préféré ? Combien pensez-vous pouvoir la revendre dans trois heures, six mois ou dix ans ? Voilà les questions qui agitent la planète « French Tech » depuis un an, avec le succès financier de la start-up Sorare.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal