Réforme du chômage: l’Unédic chiffre les dégâts, les syndicats attaquent

Par

La CGT, FO, la CFE-CGC et Solidaires se tournent devant le Conseil d’État pour faire annuler la réforme qui va toucher les chômeurs à partir du 1er novembre. Le bilan financier que vient d’établir l’organisme aux manettes de l’assurance-chômage est accablant : 1,3 million de demandeurs d’emploi vont perdre des droits.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Contester par tous les moyens, y compris juridiques. La CGT, FO, la CFE-CGC et Solidaires vont attaquer devant le Conseil d’État les décrets définissant la drastique réforme de l’assurance-chômage voulue par l’exécutif, a annoncé la CGT mardi 24 septembre. « Nous nous opposons à la politique gouvernementale qui consiste à culpabiliser les privés d’emploi, à faire peser les restrictions budgétaires sur les plus précaires d’entre eux et à accroître la pauvreté », déclare la confédération. Les quatre syndicats ont jusqu’au 26 septembre, deux mois après la publication des décrets, pour déposer leurs recours.