Chez McDo à Marseille, les syndicalistes dans le viseur

Le conflit qui oppose depuis l'enseigne à plusieurs dizaines de salariés a pris un tour nouveau avec la diffusion de conversations téléphoniques de l’ancien vice-président du groupe. Il y affirmait qu’il voulait « se débarrasser » de Kamel Guemari, emblématique délégué FO du restaurant des quartiers nord. Des deux côtés, les plaintes se multiplient.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

À Marseille, la tension est loin d’être retombée autour de McDonald’s. Depuis de longs mois, la célèbre enseigne est en conflit avec un groupe de salariés et de syndicalistes, qui lui reprochent de vouloir faire fermer le restaurant du quartier Saint-Barthélemy, l’un des seuls pourvoyeurs d’emplois stables au cœur des quartiers nord et symbole local de la lutte sociale (lire notre article sur les enjeux du conflit social, et notre reportage sur place). Le 7 septembre dernier, la justice a interdit en référé à l’enseigne, propriétaire à 50 % du magasin, et à son franchisé Jean-Pierre Brochiero, de le céder à un nébuleux repreneur censé en faire un restaurant asiatique halal.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal