Covid-19: un crash test grandeur nature pour les banques

Par

Le choc économique provoqué par la pandémie va mettre à l’épreuve tout le système bancaire international. Les banques américaines s’y préparent en constituant d’énormes réserves. Les banques européennes tergiversent, fragilisées par leurs choix passés.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Vingt-sept milliards de dollars ! Lorsque le monde financier a découvert, à la mi-avril, le montant des provisions supplémentaires que les sept plus grandes banques américaines (JPMorgan, Bank of America, Citi, Wells Fargo, US Bancorp , Goldman Sachs, PNB) avaient constituées pour leurs risques de crédit et d’impayés au premier trimestre, il a eu froid dans le dos. Même au temps de la crise de 2008, les banques américaines n’avaient pas mis en réserve autant d’argent.