Macron à la recherche de l'alchimie du dialogue social

Par

Le président de la République est en train de décevoir ses adversaires : en plaçant de fins connaisseurs aux postes de conseillers et en imposant un tempo propice à attendre les législatives, il installe un semblant de dialogue sur la future loi sur le travail, même si démarrer son quinquennat sur ce texte est un reniement.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Surtout éviter l’hémiplégie, marcher sur ses deux jambes. C’est le grand défi concernant les réformes sociales qui se pose à Emmanuel Macron, le président du « en même temps ». Elles doivent, selon l’agenda annoncé par son premier ministre Édouard Philippe, être mises en œuvre en trois temps : d’abord, une réforme du code du travail, a priori en ayant recours à des ordonnances, puis une évolution radicale de l’assurance-chômage et enfin, dans la foulée, une nouvelle loi sur la formation professionnelle.