La justice américaine enquête aussi sur Airbus

Par et

Le groupe aéronautique révèle dans son communiqué de résultats trimestriel que la justice américaine a ouvert une enquête sur certains de ses contrats, après la découverte d’« inexactitudes ». Les risques judiciaires encourus par Airbus menacent désormais tout le groupe. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’était le scénario redouté par les responsables d’Airbus : que la justice américaine enquête à son tour sur les agissements du groupe aéronautique. La crainte est devenue réalité. Dans son communiqué de résultats trimestriel, Airbus annonce discrètement que désormais une enquête a été ouverte par les autorités américaines. « À la suite de la découverte d’“inexactitudes”, elle a fait un signalement auprès des autorités américaines. À la suite d’un examen de ses procédures de conformité avec la réglementation américaine, Airbus a découvert certaines inexactitudes dans les déclarations faites au Département d’État américain au titre de la partie 130 de la réglementation américaine sur la commercialisation d’armes (ITAR). Ces constatations ont été subséquemment transmises aux autorités américaines compétentes, avec lesquelles Airbus coopère pleinement. Airbus n’est pas en mesure d’estimer raisonnablement ni le temps nécessaire à la résolution de ces questions, ni le montant ou l’étendue des pertes potentielles, pénalités ou toute autre action gouvernementale, le cas échéant, susceptibles d’être encourues dans le cadre de cette affaire », est-il précisé.