Croquis. Dîner de gueux chez Laurent Ruquier

Par

La séquence a été vue plus de 200 000 fois sur YouTube, et elle fait le tour des réseaux sociaux depuis samedi. Des animateurs qui rigolent entre eux devant un candidat à la présidentielle, comme s’il n’était pas là. Plus qu’un dérapage, c’est un lapsus révélateur. L’expression d’un mépris qui s’ignore.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Ils ne l’ont pas fait exprès. La preuve, ils avaient invité Philippe Poutou dans le cadre de sa campagne, pour qu’il s’exprime. Et il faut reconnaître qu’à « On n’est pas couché », on ne fait pas dans la langue de bois. On se fait fort de secouer les invités dans tous les sens, comme des pruniers, à coups de grands rires et de formules de chroniqueur.