Dans le «théâtre de pacotille» de la campagne, Mélenchon insiste sur sa «cohérence»

Par

Le candidat de la France insoumise tenait mardi à Brest un meeting. Devant plus de 3 000 personnes, il a pendant près d’une heure et demie défendu son programme sur l’agriculture, les retraites et la Sécurité sociale. Avec Macron en cible privilégiée.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Brest, de notre envoyé spécial. - Un « théâtre de pacotille avec des champignons hallucinogènes ». Voilà comment Jean-Luc Mélenchon, candidat de la France insoumise, a qualifié mardi soir la campagne présidentielle en cours. Avant même la journée de mercredi et son énième rebondissement à droite. La grande salle de l’Arena à Brest avait été coupée en deux. La moitié consacrée au meeting était pleine à craquer – 3 000 personnes selon les organisateurs – et des spectateurs ont dû assister au meeting dans le hall d’entrée, devant des écrans géants.