Usul. «Islamo-gauchisme»: la gangrène des universités?

Par Usul et Rémi Liechti

De plateaux en plateaux, sociologues et historiens sont sommés de se justifier : il semblerait que les facs hébergent en leur sein des complices des terroristes islamistes, qui y inculqueraient de dangereuses idées menaçant la République.

Cet article est en accès libre. L’information nous protège ! Je m’abonne

© Mediapart

Pourquoi cette inquiétude soudaine quant à ce qu’on enseigne à l’université publique ? De plateaux en plateaux, sociologues et historiens sont sommés de se justifier : il semblerait que les facs hébergent en leur sein des complices des terroristes islamistes, qui y inculqueraient de dangereuses idées menaçant la République.

Si cette assertion vous semble saugrenue, c’est que vous avez échappé à l’hystérie collective qui a gagné ces derniers jours certains médias, jusqu’aux très sérieux studios de France Culture. Ouvrez les guillemets vous propose donc une séance de rattrapage.

> Suivez « Ouvrez les guillemets » sur Twitter, Facebook et YouTube.

Pas de mobilisation sans confiance
Pas de confiance sans vérité
Soutenez-nous