Pour Mélenchon, l’union aux législatives ne peut pas attendre

En marge du défilé du 1er-Mai, l’homme aux 22 % a fait un point d’étape optimiste sur les négociations avec les autres forces de gauche pour les législatives. Les discussions, toujours en cours, pourraient s’achever dans les prochaines heures. 

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Du côté des gauches partisanes, le défilé du 1er-Mai avait une saveur particulière. S’il n’y a pas eu de « photo de famille », à Paris, entre les responsables des organisations de gauche et écologistes, des rencontres éparpillées ont eu lieu place de la République à Paris – notamment celle entre Olivier Faure, premier secrétaire du Parti socialiste (PS), et le chef de file de La France insoumise (LFI), Jean-Luc Mélenchon. Une poignée de mains significative de la recomposition politique accélérée en cours à gauche de l’échiquier politique. 

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal