Adoption par des couples homosexuels : la justice traîne encore des pieds

Par

Interrogatoires policiers, dossiers bloqués, refus d'adoption : un an après l'entrée en vigueur de la loi Taubira, la justice se montre parfois hostile pour autoriser les adoptions au sein de couples lesbiens mariés ayant eu recours à une procréation médicale assistée (PMA). Le député PS Erwann Binet déplore des « pratiques humiliantes dans une poignée de tribunaux ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Enquêtes de police intrusives diligentées par des tribunaux de grande instance (TGI), dossiers d'adoption qui traînent, appels de certains procureurs… Malgré la loi Taubira ouvrant le mariage et l'adoption aux couples de même sexe, promulguée il y a un an, des couples lesbiens mariés rencontrent les pires difficultés pour faire aboutir leur projet d'adoption.