Gilets jaunes: pourquoi ils sont loin d'avoir tous voté RN

Par

Le Rassemblement national a-t-il su capter la fronde des gilets jaunes aux élections européennes, comme le disent certaines enquêtes ? Le sociologue Yann Le Lann, qui coordonne une étude de terrain sur le mouvement, relativise ces résultats. « Suivre l’agenda de la démocratie représentative pour saisir les gilets jaunes est une faute », dit-il.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Six mois après le début du mouvement des gilets jaunes, les résultats des élections européennes semblent avoir montré que le Rassemblement national a capté une bonne partie des voix de ceux qui soutiennent cette mobilisation inédite. Selon une enquête Ipsos réalisée à la veille du scrutin sur un échantillon de 5 433 personnes, 44 % des électeurs se déclarant « très proches » des gilets jaunes affirmaient qu’ils allaient voter pour la liste conduite par Jordan Bardella.