Pour la justice, nos informations sont «d'intérêt public»

Par
En rejetant le référé présenté par Liliane Bettencourt et par son gestionnaire de fortune, Patrice de Maistre, contre Mediapart, le tribunal de Paris a jugé que nos révélations relèvent «de la publication d'informations légitimes et intéressant l'intérêt général».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Jeudi après-midi 1er juillet, se tenait au tribunal de Nanterre la première audience du procès de François-Marie Banier, le protégé de Liliane Bettencourt, procès qui oppose la milliardaire à sa fille Françoise. Mais c'est à Paris qu'au même moment, la justice a rendu sa première décision sur le fond de l'affaire Bettencourt, devenue depuis l'affaire Woerth et qui, en vérité, par les faits qu'elle dévoile, est une affaire d'Etat mettant en cause l'actuelle présidence de la République.