Benoît Hamon, pelouse de Reuilly: «J’ai décidé de quitter le PS»

Par

Candidat PS défait dès le premier tour de la présidentielle, Benoît Hamon lançait samedi 1er juillet son mouvement dans un parc du XIIe arrondissement de Paris. Lors d’un discours offensif, devant environ 10 000 personnes, il a annoncé son départ du Parti socialiste et la constitution de son Mouvement du 1er juillet. Un mouvement en soutien duquel devraient rapidement se constituer des comités locaux partout en France. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Et la pluie cessa. Après une matinée chaotique sur la région parisienne, qui a donné des sueurs froides aux organisateurs, le ciel a fini par s’éclaircir samedi en tout début d’après-midi, sur la pelouse de Reuilly, dans le XIIe arrondissement. À l’appel de Benoît Hamon, candidat socialiste défait dès le premier tour de la présidentielle, « plus de 11 000 personnes » (selon les organisateurs) sont tout de même venues participer à la reconstruction de la gauche. À l’image de la campagne de la primaire, puis de la présidentielle, les trentenaires sont les plus nombreux.