Classes allégées ou maîtres supplémentaires: ce qu’en dit la recherche

Par

Le ministre de l’éducation nationale a promis de réduire à 12 élèves les classes de CP en REP +, le grade supérieur de l’éducation prioritaire. L’idée n’est pas nouvelle et la recherche a une assez bonne connaissance de l’efficacité du dispositif. Seulement, ces CP allégés entrent en concurrence avec le « Plus de maîtres que de classes », qui a fait l’objet d’une moindre évaluation scientifique. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le dilemme est assez simple en apparence : faut-il plus de maîtres ou moins d’élèves ? Sans le vouloir, le ministre de l’éducation nationale a mis en concurrence deux dispositifs : d’un côté, le « Plus de maîtres que de classes », qui prévoit la présence, quelques heures par jour, d’un maître supplémentaire, pour permettre de travailler en petits groupes par exemple, et de l’autre côté, la réduction des effectifs dans les classes de CP en REP +, le grade supérieur de l’éducation prioritaire.