C’est la saison des groupes d’amitié. À chaque début de législature, les députés s’organisent au sein de ces groupes destinés, selon le site de l’Assemblée, à « créer ou resserrer des liens d'amitié avec des parlements étrangers ». C’est même, d’après la même source, un des « relais parlementaires de la politique étrangère de la France ». À ce titre, ils participent au « rayonnement international » de l'Assemblée.