« Homes » catholiques en Guyane : les communautés autochtones se mobilisent pour obtenir réparation

Révélée par le livre « Allons enfants de la Guyane », l’assimilation forcée d’enfants amérindiens et noirs-marrons dans des pensionnats catholiques pourrait faire l’objet d’une Commission vérité et réconciliation. C’est le souhait de nombreuses organisations autochtones.

Guillaume Reuge (Guyaweb)

2 janvier 2023 à 18h03

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Cayenne (Guyane).– « Il fallait tuer l’Amérindien, mais garder l’homme. » Voilà comment Alexis Tiouka, militant autochtone, résume les onze années de sa vie passées dans les « homes », ces internats catholiques qui depuis les années 1930 accueillent des enfants amérindiens et noirs-marrons dans le but de les évangéliser et de les « assimiler socialement », sous couvert d’accès à l’éducation.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal