Thierry Lepaon: «Si Hollande est un président normal, il doit nous entendre»

Par

Thierry Lepaon devrait être confirmé au poste de secrétaire général de la CGT lors du cinquantième congrès. Dans un long entretien qu’il nous a accordé, le futur numéro un de la CGT revient sur les dix premiers mois de François Hollande au pouvoir : « Il faut que les socialistes soient à la hauteur en ne transformant pas l’espoir en désespérance. »

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Élu à l’automne par le comité confédéral national, le « Parlement » de la CGT, Thierry Lepaon, 53 ans, devrait être confirmé au poste de secrétaire général lors du cinquantième congrès prévu du 18 au 22 mars à Toulouse, succédant ainsi à Bernard Thibault. D’abord discrètement et aujourd’hui de manière très visible, l’ex-leader des Moulinex, qui a grimpé dans la hiérarchie syndicale, prend progressivement ses marques. Ces derniers jours, c’est même en solo qu’il assume son rôle, Thibault souffrant d'une sciatique. Dans un long entretien qu’il nous a accordé, le futur numéro un de la CGT revient sur les dix premiers mois de François Hollande au pouvoir et la crise de succession qui a secoué le premier syndicat de travailleurs l’an dernier.