Emmanuel Macron a longtemps pensé faire l’économie d’un programme précis. Ses proches ont longtemps moqué ces « catalogues » de mesures que personne ne lit. Mais le même pas quadragénaire, totalement inconnu des Français il y a encore trois ans, s’est rendu compte qu’une dizaine de grands principes ne suffirait pas à convaincre de sa capacité à présider la cinquième puissance mondiale.