Ouvéa, le nœud mémoriel et politique de la Nouvelle-Calédonie

Par

Ouvéa. 5 mai 1988. 4 mai 1989. Ces deux dates tragiques dans l’histoire de la Nouvelle-Calédonie – l’assaut contre les indépendantistes ravisseurs de gendarmes, il y a trente ans, et le meurtre de Jean-Marie Tjibaou et de Yeiwéné Yeiwéné, un an après – continuent de nourrir la politique contemporaine de l’archipel.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Ouvéa, « par-delà le drame qui aurait pu être évité, condense tous les paramètres de la question calédonienne telle qu’elle se pose aujourd’hui », affirmait tout récemment dans L’Humanité Dimanche l’anthropologue Alban Bensa, spécialiste de la Nouvelle-Calédonie et des mondes kanak.